Luca Chiavinato

(Luth / Théorbe)

Il débute par l'étude de la guitare classique pour ensuite se consacrer entièrement au luth (luth renaissance et luth baroque) et aux instruments à “pizzico” du XVIème au XVIIIème siècle.

Diplômé du Conservatoire “A. Pedrollo” de Vicence, auprès du Maesto T. Stone, il a également eu l'occasion d'étudier à la “Hochschule fur die Alte Musike” de Trossingen (Allemagne) avec R. Lislevand et de se perfectionner aux côtés de plusieurs professeurs parmi lesquels : T. Bagnati, F. Torelli, N. North, H. Smith, E. Eguez, R. Cicero, M. D'Agosto et J. Lindberg (Bourse d'étude de la Fondation “G. Cini” de Venise).

Il développe une importante activité de concertiste, principalement comme soliste et en duo avec la violoniste Silvia Rinaldi. Il se produit en Italie, France, Hongrie, Slovénie, Tunisie, Thaïlance ou encore Japon.

Fondateur de l'Ensemble La Rhétorique, il est aussi continuiste dans plusieurs formations de chambre et d'orchestre. Il a participé à divers enregistrements audio et vidéo, en particulier pour “I.M.C. Music Publisher” et “Universal” Tokyo.

Il porte un intérêt particulier pour la musique contemporaine sur instruments anciens et pour le travail de compositeurs comme R. B. Morkens, O. Sbragia, ou encore L. Bollacasa, qui ont dédié certaines de leurs compositions au Duo Rinaldi_Chiavinato.

Musicien actif dans le monde du théâtre, il collabore avec les compagnies “Bel Teatro” et “Santa Kilda” en écrivant et réalisant les musiques - toujours sur instruments anciens - pour le théâtre classique et contemporain.

Il enseigne le luth et la guitare à l'Accademia di Musica Antica du Centre L. V. Beethoven, au “Centro di Educazione Musicale L. V. Beethoven” et au Liceo Scientifico “E. Fermi” de Padoue (Italie).

Son activité de concertiste s'accompagne de recherches musicologiques, dédiées à la sauvegarde et la restauration du répertoire de musique de chambre pour luth baroque. Ses travaux sont publiés par la maison d'édition 'Armelin” de Padoue où il est en charge de la collection “Musica Intavolata”.

 

Traduction Mlle Edwige Peigné